Protégé : Stress et Management : il n’y a que le trash management

18 juin 2017

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :


Protégé : Et si on parlait du voile

7 juin 2017

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :


Protégé : Le stress au travail (les RPS pourraient faire l’objet d’un sujet…) – offert par Bénédicte

4 février 2017

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :


Protégé : DROIT CIVIL : Tu maîtrises ce fichier et tu en apprends à ton jury – correcteur

17 avril 2015

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :


Paroles de politiciens (le jeu de mot aurait été trop facile)

9 septembre 2012

C’est une étude qui fait parler les mots autant qu’elle devrait faire parler d’elle. L’Internaute Magazine publie « Les Politiques pris aux mots », après avoir décrypté dix années de discours et d’interviews de 35 personnalités politiques françaises. Qui dit le plus souvent « je » ?

On y apprend sans grande surprise que Christine Lagarde parle beaucoup d’« entreprise », que Martine Aubry nous rebat régulièrement les oreilles de « social » et que Marine Le Pen tend à se focaliser sur les questions d’« immigration ». On pourra, en revanche, s’étonner du fait que notre spécialiste national des « élections » n’est autre qu’Olivier Besancenot ou que Philippe de Villiers soit à la fois champion de la « France » et de l’« Europe ».

Mais il me semble qu’on passerait alors à coté du fait le plus saillant de cette étude : ce qui est vraiment remarquable dans ces résultats c’est que le mot le plus utilisé par ce panel représentatif de politiques pendant la dernière décennie c’est « Je ».

DISPONIBLE AUSSI sous http://www.linternaute.com/vocabulaire-politiques.pdf


Réagissez par rapport au livre de Zoé SHEPARD : un sujet ORAL possible !

4 août 2012

Celles et ceux qui ont lu le livre  « Absolument dé-bor-dée ! » de Aurélie Boullet, allias Zoé Shepard, peuvent émettre des commentaires qui seront tous publiés. Rappelons l’histoire :

 Dans l’ouvrage la jeune femme, qui écrit sous le pseudonyme de Zoé Shepard, raconte la vie de travail dans une mairie de Province. Travail ou glande générale ? La fonctionnaire s’est vite rendue compte que ses journées et celles de ses collègues n’étaient pas très productives.

Réunions inefficaces, pots de bienvenues, de départ et d’anniversaire, déjeuners qui s’éternisent, bavardages devant la machine à café… Tous les clichés et les rumeurs sur les fonctionnaires paresseux, se révèlent à ses yeux, vrais et fondés. Elle décide de raconter ce qu’elle a vu et ce qu’elle sait dans un livre.

« Ce livre est né d’un grand désespoir professionnel car je n’ai jamais réussi à faire ce pour quoi j’avais été embauchée (…) je me sentais mal dans ce travail« , a expliqué l’auteur du livre.

Les ennuis ont commencé quand ses collègues se sont reconnus dans ce pamphlet. La région Aquitaine a fini par s’exprimer dans un communiqué : « C’est toute la crédibilité et l’honneur du personnel de la région qui sont mis à mal par un tel type d’ouvrage qui devient dès lors purement injurieux, grossier et surtout diffamatoire« .

Le conseil de discipline du conseil régional de Bordeaux s’est prononcé pour une exclusion de la fonction publique, pendant deux ans et sans rémunération, de la jeune femme. « Je trouve cela terriblement disproportionné et extrêmement injuste et j’espère qu’Alain Rousset (le président PS du conseil régional) aura l’intelligence de diminuer la sanction car censurer comme cela la liberté d’expression est extrêmement dommage et grave » a déclaré Zoé Shepard.

Article via 

Rentrée littéraire 2012 : Zoé Shepard publie la suite de « Absolument dé-bor-dée! »
 

Zoé Shepard de retour au Conseil régional d’Aquitaine

Le livre « Absolument dé-bor-dée ou le paradoxe du fonctionnaire » de Zoé Shepard remporte un vrai succès en librairie

UGC portera le livre « Absolument dé-bor-dée » au cinéma


Concours fonction publique : interrogation avec le Livre Noir de l’ENA

3 juillet 2010

C’est pourquoi il est vital pour notre pays d’ôter aux énarques leur pouvoir absolu à l’occasion des élections présidentielles de 2007 en élisant un président non énarque servant les intérêts de la France.

Voici la dernière interrogation – suggestion – conseil de ce « LIVRE NOIR de l’ENA ». Vous souhaitez en prendre connaissance… Après tout, l’ouverture d’esprit est la substantifique moëlle d’une réflexion personnelle exhaustive !

N’hésitez pas à faire part de vos commentaires sur le sujet.


Lexique administratif : une vulgarisation toute en retenue pour une meilleure compréhension

8 mars 2010

Afficher ce document sur Scribd


Concours fonction publique : jamais un site ne vous aura proposé autant de CORRIGES & COURS de QUALITE et GRATUITS

9 novembre 2009

itLes habitués auront pu remarquer le silence soudain de Dipoun dans la mise en ligne des ressources.

Tout a une explication…

JAMAIS (je pèse mes mots) un espace web ne va vous proposer autant de ressources de QUALITE et GRATUITES sur le mois à venir.

Ce sont + de 1400 fichiers qui vous attendent !!! NON, vous ne vous trompez pas ! + de 1400 !!!

Faîtes passer le mot, il ne faudra pas louper cette déferlante ! Avec INTELLECT TERRITORIAL, tu ne seras plus JAMAIS SEUL(E) dans ta préparation. Nous avons dépassé les 200 000 MEMBRES !!! Ce qui au départ n’était qu’un essai se voit transformer en beauté… Grâce à vous toutes et tous !

Que ce blog soit à jamais le vôtre…

POUR OBTENIR UN MOT DE PASSE : envoie un mail à intellectterritorial(arobase)gmail.com En donnant un maximum d’infos sur tes épreuves, tu peux recevoir des fichiers en PJ avant leur mise en ligne sur le blog !


Egoïsme et solidarité dans les sociétés contemporaines : quel doit être le rôle de l’Etat ?

15 août 2009

APTE6-statuts_participation

T.  HOBBES (philosophe du XVI- XVIIe s) écrivait « l’individu avec ses pulsions, ses droits illimités de l’état de nature est une menace pour la société ». On ne pourra faire face à cette menace que grâce au pacte social. A l’inverse, on pourra également citer TOCQUEVILLE qui, dans son ouvrage « de la démocratie en Amérique » nous dit notamment que la montée en puissance de l’Etat, d’organisation sociale est une menace pour la liberté des individus. C’est un sujet qui intéresse notre société, parce que dans la société française, l’idée de l’intervention de l’Etat pour corriger les inégalités est très présent. Dans notre pays, l’Etat, très tôt, s’est reconnu le droit et le devoir de corriger les injustices du système économique libéral. Il existe sans doute dans toute société organisée, un principe de solidarité qui a été théorisé par E.  DURKHEIM (théorie du solidarisme). Au sein de la société traditionnelle, très imprégnée par le religion, on a longtemps parlé plus de charité que de solidarité. La charité c’est ce qui a prévalu pendant très longtemps dans nos sociétés. C’est à la révolution que l’on va passer de la charité chrétienne, de la fraternité au concept de solidarité. C’est un changement de mot important car il évacue tout le côté affectif de ces mots. On peut être solidaire sans nécessairement aimer son prochain, alors que la fraternité renvoie à l’amour du prochain et donc, la solidarité renvoie à un droit à .

C’est la constitution de 1791 qui crée un établissement général de secours public pour…

lire_la_suite_must