Protégé : Stress et Management : il n’y a que le trash management

18 juin 2017

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :


Protégé : Et si on parlait du voile

7 juin 2017

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :


Protégé : Le stress au travail (les RPS pourraient faire l’objet d’un sujet…) – offert par Bénédicte

4 février 2017

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :


Protégé : DROIT CIVIL : Tu maîtrises ce fichier et tu en apprends à ton jury – correcteur

17 avril 2015

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :


Paroles de politiciens (le jeu de mot aurait été trop facile)

9 septembre 2012

C’est une étude qui fait parler les mots autant qu’elle devrait faire parler d’elle. L’Internaute Magazine publie « Les Politiques pris aux mots », après avoir décrypté dix années de discours et d’interviews de 35 personnalités politiques françaises. Qui dit le plus souvent « je » ?

On y apprend sans grande surprise que Christine Lagarde parle beaucoup d’« entreprise », que Martine Aubry nous rebat régulièrement les oreilles de « social » et que Marine Le Pen tend à se focaliser sur les questions d’« immigration ». On pourra, en revanche, s’étonner du fait que notre spécialiste national des « élections » n’est autre qu’Olivier Besancenot ou que Philippe de Villiers soit à la fois champion de la « France » et de l’« Europe ».

Mais il me semble qu’on passerait alors à coté du fait le plus saillant de cette étude : ce qui est vraiment remarquable dans ces résultats c’est que le mot le plus utilisé par ce panel représentatif de politiques pendant la dernière décennie c’est « Je ».

DISPONIBLE AUSSI sous http://www.linternaute.com/vocabulaire-politiques.pdf


Réagissez par rapport au livre de Zoé SHEPARD : un sujet ORAL possible !

4 août 2012

Celles et ceux qui ont lu le livre  « Absolument dé-bor-dée ! » de Aurélie Boullet, allias Zoé Shepard, peuvent émettre des commentaires qui seront tous publiés. Rappelons l’histoire :

 Dans l’ouvrage la jeune femme, qui écrit sous le pseudonyme de Zoé Shepard, raconte la vie de travail dans une mairie de Province. Travail ou glande générale ? La fonctionnaire s’est vite rendue compte que ses journées et celles de ses collègues n’étaient pas très productives.

Réunions inefficaces, pots de bienvenues, de départ et d’anniversaire, déjeuners qui s’éternisent, bavardages devant la machine à café… Tous les clichés et les rumeurs sur les fonctionnaires paresseux, se révèlent à ses yeux, vrais et fondés. Elle décide de raconter ce qu’elle a vu et ce qu’elle sait dans un livre.

« Ce livre est né d’un grand désespoir professionnel car je n’ai jamais réussi à faire ce pour quoi j’avais été embauchée (…) je me sentais mal dans ce travail« , a expliqué l’auteur du livre.

Les ennuis ont commencé quand ses collègues se sont reconnus dans ce pamphlet. La région Aquitaine a fini par s’exprimer dans un communiqué : « C’est toute la crédibilité et l’honneur du personnel de la région qui sont mis à mal par un tel type d’ouvrage qui devient dès lors purement injurieux, grossier et surtout diffamatoire« .

Le conseil de discipline du conseil régional de Bordeaux s’est prononcé pour une exclusion de la fonction publique, pendant deux ans et sans rémunération, de la jeune femme. « Je trouve cela terriblement disproportionné et extrêmement injuste et j’espère qu’Alain Rousset (le président PS du conseil régional) aura l’intelligence de diminuer la sanction car censurer comme cela la liberté d’expression est extrêmement dommage et grave » a déclaré Zoé Shepard.

Article via 

Rentrée littéraire 2012 : Zoé Shepard publie la suite de « Absolument dé-bor-dée! »
 

Zoé Shepard de retour au Conseil régional d’Aquitaine

Le livre « Absolument dé-bor-dée ou le paradoxe du fonctionnaire » de Zoé Shepard remporte un vrai succès en librairie

UGC portera le livre « Absolument dé-bor-dée » au cinéma


Concours fonction publique : interrogation avec le Livre Noir de l’ENA

3 juillet 2010

C’est pourquoi il est vital pour notre pays d’ôter aux énarques leur pouvoir absolu à l’occasion des élections présidentielles de 2007 en élisant un président non énarque servant les intérêts de la France.

Voici la dernière interrogation – suggestion – conseil de ce « LIVRE NOIR de l’ENA ». Vous souhaitez en prendre connaissance… Après tout, l’ouverture d’esprit est la substantifique moëlle d’une réflexion personnelle exhaustive !

N’hésitez pas à faire part de vos commentaires sur le sujet.


%d blogueurs aiment cette page :