Que faut-il conserver de la Constitution ?


Rêver la prolongation infinie des choses défuntes et le gouvernement des hommes par embaumement, restaurer les dogmes en mauvais état, redorer les châsses, recrépir les cloîtres, rebénir les reliquaires, remeubler les superstitions, ravitailler les fanatismes, remmancher les goupillons et les sabres, reconstituer le monachisme et le militarisme, croire au salut de la société par la multiplication des parasites, imposer le passé au présent, cela semble étrange. Il y a cependant des théoriciens pour ces théories-là.
Victor Hugo, Les misérables [éd. La Pléiade, p.530]

Autograph-VictorHugo

Les représentants représentés, caricature de Victor Hugo par Daumier, 1849, après l'élection de l'écrivain à l'Assemblée constituante - source : Wikipedia

Les représentants représentés, caricature de Victor Hugo par Daumier, 1849, après l'élection de l'écrivain à l'Assemblée constituante - source : Wikipedia

L’auteur des Misérables, qui a montré, dans son oeuvre, un grand respect pour les grandeurs originelles de l’institution monastique, n’en demeurait pas moins convaincu, d’une part qu’elle était totalement désuète, et d’autre part que son siècle devait, et même allait immanquablement, évoluer vers un avenir davantage façonné par la confiance en la science que par la vénération des châsses. La défense d’une institution surannée divisait quant à elle ses adeptes : fallait-il conserver, coûte que coûte, tout l’appareil mystificateur des monastères, ou fallait-il plutôt l’adapter avec souplesse à la modernité ?

Le parallèle avec le débat institutionnel français de la fin de ce siècle a ses limites, puisque la Constitution adoptée par le peuple français il y a quarante ans avait précisément pour but, surtout dans l’esprit de son fondateur, de lui faire épouser son temps. C’est sûrement son incontestable modernité qui a fait qu’une fois l’oeuvre parachevée en 1962, l’édifice constitutionnel a survécu inchangé, avec quelques modifications mineures de nature technique, pendant trente ans.

Document 9 pages – format pdf23

telecharger3

Qu'en penses-tu ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :